PASRES
  • PASRESBâtiment principal du Centre Suisse, qui accueille le Sécrétariat Exécutif du PASRES.
  • PASRESContribuer à l'émergence d'un Fonds National pour la Science, la Technologie et l'Innovation (FONSTI) en Côte d'Ivoire.
  • PASRESFinancer des projets de recherche dans divers domaines scientifiques.
  • PASRESPromouvoir le renforcement des capacités des chercheurs.
  • PASRESFaciliter les échanges Sud/Sud et Nord/Sud.
  • PASRESPromouvoir les résultats de recherche des structures de recherche par des appuis multiformes.
  • PASRESLe PASRES vous souhaite une Bonne et Heureuse année 2019.
PASRES1 PASRES2 PASRES3 PASRES4 PASRES5 PASRES6 PASRES7
css slider by WOWSlider.com v5.5

AKPA Gnagne Alphonse

Autonomisation des femmes du Grand-Bouboury dans le circuit de production de l’Attieké

 Le présent projet soumis à financement et intitulé « Autonomisation des femmes du Grand-Bouboury dans le circuit de production de l’Attieké » est un projet d’aide et de soutien mais aussi de promotion des droits de la femme du monde rural dans la région des Grands Ponts (Dabou) à travers la comptabilité simplifiée et la création d’Activités Génératrices de Revenus (AGR). C’est dans la circonscription administrative de Grand-Bouboury regroupant les villages de Tiaha, Bonn, Bodou, Kaka, Mopoyem et Bouboury. Il s’agit pour le docteur AKPA Gnagne Alphonse, initiateur et responsable du présent projet, en collaboration avec l’UFHB de lutter en faveur de l’indépendance financière et économique des femmes pour une meilleure participation à la vie politique, économique et sociale. Le projet sera réalisé dans les localités villageoises de Dabou que sont Tiaha, Bonn, Bodou et Bouboury. Les activités sont principalement dominées par le vivrier agricole qu’est le manioc en vue de produire de l’attieké. Les femmes bénéficiaires se consacreront aux activités agricoles (culture du manioc), l’alphabétisation, la préparation d’attieké puis sa commercialisation.