PASRES
  • PASRESBâtiment principal du Centre Suisse, qui accueille le Sécrétariat Exécutif du PASRES.
  • PASRESContribuer à l'émergence du Fonds pour la Science, la Technologie et l'Innovation (FONSTI) en Côte d'Ivoire.
  • PASRESFinancer des projets de recherche dans divers domaines scientifiques.
  • PASRESPromouvoir le renforcement des capacités des chercheurs.
  • PASRESFaciliter les échanges Sud/Sud et Nord/Sud.
  • PASRESPromouvoir les résultats de recherche des structures de recherche par des appuis multiformes.
  • PASRESLe PASRES vous souhaite une Bonne et Heureuse année 2020.
  • PASRESProtégeons-nous contre le CORONAVIRUS.
PASRES1 PASRES2 PASRES3 PASRES4 PASRES5 PASRES6 PASRES7 PASRES8
css slider by WOWSlider.com v5.5

KOUAMELAN Essetchi Paul

Développement de l'indice d'intégrité biotique piscicole pour la préservation de la biodiversité du fleuve Bandama (CI)

Les milieux d'eau douce représentent de précieux réservoirs d'eau disponibles et largement exploités par les hommes pour leurs différents besoins. La qualité écologique d'un écosystème aquatique est basée sur l'intégration spatio-temporelle de ses différentes composantes physiques, chimiques et biologiques. Dans l'optique d'une utilisation à long terme et d'une supervision adéquate des écosystèmes aquatiques, il est requis d'identifier et de prendre en compte les indicateurs biologiques, en plus des mesures de la qualité de l'eau.
Cette étude voudrait faire adapter à l'ichtyo faune des bassins hydrographiques de la Côte d'Ivoire, un nouvel indice d'évaluation de la qualité écologique de l'eau, basé sur les attributs des communautés de poissons, afin d'évaluer la qualité. Parmi les bios indicateurs potentiels, les poissons présentent diverses caractéristiques (leur présence à différent niveau de la chaîne tropicale, leur longue durée de vie, leur aptitude à intégrer différents niveaux de l'altération environnementale dans les écosystèmes aquatiques, leur sensibilité à la dégradation de l'habitat), fournissant des informations originales ou primordiales et complémentaires du milieu.
Pour cette étude, l'accent est porté sur le fleuve Bandama. C'est le seul fleuve entièrement ivoirien et considéré comme le plus important fleuve de la Côte d'Ivoire. En effet, le Bandama et ses affluents drainent la moitié de la superficie du pays (97 000 km2). Il monte dans la région montagneuse et coule vers le Sud où il se jette dans le golf de Guinée à Grand-lahou (Britanica on-line encyclopedia). Le Bandama, dont la biodiversité est inégalement distribuée est menacée par les activités humaines. Ainsi cette étude va permettre de pratiquer un contrôle technique et une compilation des données piscicoles à partir d'un programme d'acquisition des connaissances sur les poissons du bassin du Bandama afin d'initier la mise en place d'un véritable outil de travail qui permettra d'évaluer l'état de santé du fleuve et de quantifier l'impact des perturbations anthropiques.
L'approche méthodologique mise en œuvre débutera par l'établissement de la structure de la population et des guildes écologiques et sera suivi des méthodologies d'échantillonnage, ensuite la détermination des systèmes de référence pour l'ensemble du bassin, puis la sélection des métriques qui vont permettre d'établir l'indice d'intégration biotique (IBI), et enfin l'étude des variations spatio-temporelles de l'indice d'intégrité biotique. Les résultats vont porter sur l'établissement de la structure du peuplement ichtyologique, des différentes guildes écologiques et de définir un indice d'intégrité biotique (IBI) du Bandama. Le projet dans son ensemble va s'étendre sur une période de 24 mois.