PASRES
  • PASRESBâtiment principal du Centre Suisse, qui accueille le Sécrétariat Exécutif du PASRES.
  • PASRESContribuer à l'émergence d'un Fonds National pour la Science, la Technologie et l'Innovation (FONSTI) en Côte d'Ivoire.
  • PASRESFinancer des projets de recherche dans divers domaines scientifiques.
  • PASRESPromouvoir le renforcement des capacités des chercheurs.
  • PASRESFaciliter les échanges Sud/Sud et Nord/Sud.
  • PASRESPromouvoir les résultats de recherche des structures de recherche par des appuis multiformes.
  • PASRESLe PASRES vous souhaite une Bonne et Heureuse année 2018.
PASRES1 PASRES2 PASRES3 PASRES4 PASRES5 PASRES6 PASRES7
css slider by WOWSlider.com v5.5
Posté le : 19/06/2018

Recherche Scientifique: UVCI rencontre le PASRES

Ce lundi 18 juin 2018, au siège du PASRES à Adiopodoumé, au sein du Centre Suisse de Recherche Scientifique (CSRS) a eu lieu, une séance de travail au sujet de la collaboration de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) avec le Programme d’Appui Stratégique de la Recherche Scientifique (PASRES).

Cette séance de travail a enregistré la présence des personnalités suivantes :

-         Professeur ADOHI Krou Viviane, Présidente par intérim du Conseil Scientifique du PASRES

-         Professeur KAMANZI Kagoyiré, Membre du Conseil Scientifique du PASRES

-         Professeur KONE Tiémoman, Directeur Général de l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI)

-         Professeur KOUAME Fernand, Directeur des Affaires Académiques et Pédagogiques de l’UVCI

-         Docteur SANGARE Yaya, Secrétaire Exécutif du PASRES

-         Docteur KOUAME Euloge, Chef de Service de la Valorisation de la Recherche et l’Innovation de l’UVCI 

Lors de son intervention, le Directeur Général de l’UVCI a indiqué que cette séance a pour but de permettre aux deux (2) structures de se connaître davantage.

L’Université Virtuelle de Cote d’Ivoire existe depuis 2015. A ce jour, elle dispose de plus de 6ooo étudiants répartis en six (6) spécialités.

Le DG de l’UVCI a annoncé qu’à travers cette rencontre, il souhaite une collaboration entre le PASRES et sa structure. Il propose au PASRES de numériser toutes ses thèses et mémoires et de les rendre accessibles à tout étudiant par la publication sur la bibliothèque virtuelle. D’un autre côté, il a sollicité une formation qui permettrait à sa structure d’être apte à répondre aux appels à projets à travers le monde.  

Par ailleurs, compte tenu des difficultés liées aux charges du comité scientifique de l’UVCI, les représentants du PASRES ont exprimé leur inquiétude relativement à la faisabilité du projet. Notamment, la trop grande étendue des tâches à accomplir pourrait selon eux être source de ralentissement dans le processus de numérisation des écrits. Face à ces préoccupations, des solutions ont été suggérées par le DG de l’UVCI pour rassurer les intervenants.

Les représentants du PASRES ont souligné en fin de compte la nécessité de la démarche proposée par l’UVCI. Et également que la mise en place de logiciels d’analyses de contenus et bien d’autres mécanismes, représentent le moyen idéal pour éviter les plagias.

À la sortie de cette séance, les parties ont réitéré leur satisfaction relativement à la qualité de leurs échanges qu’elles ont jugés enrichissantes et satisfaisantes. Elles ont projeté une autre séance de travail pour amorcer effectivement le processus de collaboration.