IMG_2465.JPG

Abidjan, 22 avril 2022 (AIP)- Le représentant du Directeur Général de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), le colonel N’Goan Djè François, a affirmé, jeudi 21 avril 2022, à Abidjan-Cocody, que la recherche scientifique à l’intérieur et autour des aires protégées est un maillon essentiel dans la gestion durable de ces sites.

« Les résultats des travaux de recherche éclairent les lanternes de l’OIPR et orientent efficacement la gestion du réseau des aires protégées (…) C’est la raison pour laquelle l’OIPR s’est évertué à signer des conventions de partenariat avec toutes les universités publiques de Côte d’Ivoire et les institutions de recherche », a expliqué le colonel N’Goran.

Il s’exprimait à l’ouverture de l’atelier bilan et d’orientation des activités de recherches scientifiques dans et autour du parc national de Taï, initié par le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) et l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) avec l’appui de l’Unité de formation de recherche (UFR) Biosciences et du Centre de recherche en écologie (CRE).

Le parc national de Taï rend d’énormes services écosystémiques aux secteurs agricole, industriel et énergétique, selon des résultats de l’étude sur l’évaluation de sa valeur.

(AIP)

tg/fmo