Dohouan

Histoire

  • Contexte de création

C’est en 2006 qu’une équipe de chercheurs du CSRS après une prospection dans les forêts du sud-est côtier de la Côte d’Ivoire à la recherche des espèces de primates menacées a identifié la Forêt des Marais Tanoé-Ehy (FMTE) comme étant une forêt d’une importance biologique. En 2008 Une prospection intensive menée par l’équipe du Programme RASAP-CI du CSRS a dénombré dans la FMTE au moins 60 groupes de cercopithèques diane roloway, 30 groupes de cercocèbes couronnés, 20 groupes de colobes de Geoffroy. Ces résultats extraordinaires vu que ces singes sont en danger selon les critères de l’Union Internationale pour la protection de la Nature (UICN) avec des populations fortement décimées ou exterminées partout ailleurs. Vu toute cette richesse biologique , le Programme RASAP-CI a décidé de faire de cette forêt un laboratoire in situ. Ce laboratoire et les villages aux alentours constituent des champs d’étude pour de nombreux chercheurs de différentes disciplines. A cause de la forte convoitise, le Programme RASAP-CI à trouver judicieux de mettre en place une base vie à Nouamou dans le département de Tiapoum. Depuis Janvier 2019, il y a eu un transfert de la base vie de Nouamou à Dohouan avec des infrastructures mis en place par le CSRS avec pour but de founir des données agro- socio-écologiques.

 

Objectifs

Objectif général

  • Développer des stratégies innovantes de conservation communautaires de la flore et de la faune d’espèces ménacées dans la forêt des Marais Tanoé E

  • Objectifs spécifiques
  • Valoriser les initiatives et savoirs écologiques traditionnels,
  • Conduire des inventaires et étude des forêts villageoises,
  • Appuiyer un renforcement du dispositif de conservation,
  • Elaborer une cartographie de la dynamique de la végétation,
  • Assurer la protection des mammifères menacées
  • Servir de base vie pour les cherheurs ayant un interêt pour la FMTE et les activités socio économiques aux environs de la FMTE

Services offerts par la station

Responsables

  • Direction de tutelle
  • Direction des Ressources et de la Valorisation
  • Nom, prénoms, fonction, institutions d’origine, contact
  • Dr. Karim OUATTARA, Enseignant chercheur à l’Université Félix Houphouët-Boigny
  • +225 0778267947 Email : karim.ouattara@csrs.ci


Localisation géographique

  • Km par rapport à Abidjan :
  • 163 Km_ Itinéraire Abidjan- Aboisso-Station de Dohouan (en 2 h 30 à 3 h 00 min)
  • Région et district
  • Région du Sud-Comoé, district d’Abidjan
  • Photos du site


Locaux et installation

  • Bâtiments, sites d’essai/d’intervention
  • 2 Chambres (6 lits)
  • 1 bureau
  • 1 Magasin
  • 1 cuisine
  • 1 Préau
  • 2 chambres pour le gestionnaire de la station
  • 3 douches
  • Présence d’électricité
  • Absence d’eau courante
  • Matériel disponible sur place
  • 1 moto
  • 60 chaises
  • 18 tables
  • 5 tentes
  • 1 cuisinière
  • 1 bouteille de gaz B12

Conditions d’accès

Une demande formulée à Dr. Karim OUATTARA et les termes de références de la visite à la station

Transport en commun, Itinéraire : Abidjan-Aboisso-Dohouan

Travaux déjà menés sur la station

Inventaires botaniques

Inventaire faunique

Etude socio anthropologique

Etude Socio-économique

Développement de chaine de valeur verte pour la conservation de la FMTE avec le manioc et des produits forestier non ligneux (Akpi, Makoré, Assamela etc)

Etude hydrobiologique

Etude ichtyologique


Interaction avec les populations locales

  • Collaboration avec les autorités locales
  • Bonne Collaboration avec les autorités coutumières et administratives
  • Synergie avec les populations
  • Bonne synergie avec les associations villageoises de conservation et de gestion


Actions sociales sur le site (ces 10 dernières années)

  • Remise de bâches et chaises à la chefferie de Dohouan
  • Remise de kits de santé dans les centres de santés
  • Participations à la construction de 2 cases scolaires dans les villages de Kongo Djan et Kadjakro
  • Contribution financière au réaménagement du Pont de Kongodjan
  • Remise des broyeuses et de presseuses aux productrices de manioc
  • Mise à disposition de Bateau
  • Don de kits scolaire à l’école primaire de Kotouagnouan
  • Contributions financières aux fêtes d’indépendance des différentes sous-préfectures
  • Contributions financières aux funérailles
  • Mise en place de champs écoles pour la production de manioc avec des variétés améliorées

Institutions ayant déjà travaillé ou collaborer avec la station

  • Eaux et forêts
  • Direction départementale de l’Agriculture de Tiapoum
  • Conseil régional du Sud-Comoé


Publications issues de travaux sur le site

  • 9 thèses de Doctorat soutenues
  • 16 DEA et Master
  • + 15 articles scientifiques

Pourquoi travailler sur cette station

  • 12 000 hectares de forêt abritant des espèces stratégiques pour la conservation aussi bien sur la faune ou sur la flore
  • 11 villages impliquées dans le processus de conservation
  • La proximité avec la ville d’Abidjan (2 à 3 heures de route)
  • Collaboration effective et fructueuse avec les populations riveraines
  • Disponibilité d’infrastructures modernes et de moyens logistique (moto, bateau, bâtiments