Laiterie de Korhogo

Activités de la Laiterie de Korhogo 

Renforcement des capacités techniques et organisationnelles des acteurs de la filière « lait local » dans la zone périurbaine de Korhogo (Côte d’Ivoire)

Traoré S.G.1,3., Esse S3., Diabaté M4., Diaouré A5., Dao D2,3., Bonfoh B.3

  1. Université Peleforo Gon Coulibaly, Korhogo, Côte d’Ivoire
  2. Université Felix Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire
  3. Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire, Abidjan, Côte d’Ivoire
  4. Vétérinaire Sans Frontière Suisse (VSF-Suisse)
  5. ONG CAB-Dèmèso 


L’élevage, notamment bovin, prend une ampleur grandissante au Nord de la Côte d’Ivoire depuis les décennies de sécheresses qui ont durement éprouvé les pays du sahel. Les transhumants d’hier se sont progressivement « sédentarisés » et les autochtones-agriculteurs d’antan se transforment en agro-éleveurs avec une forte propension à la production laitière.

Le présent projet de développement financé par les communes et cantons Suisse (2019-2021), a pour but de contribuer au bien-être et à la qualité de vie des éleveurs à travers la sécurité alimentaire et à l’amélioration des revenus portés par la structuration des acteurs de la filière, l’amélioration de la productivité de leurs animaux et de la qualité de leurs productions. Il a pour objectifs (i) d’inciter les dynamiques organisationnelles des acteurs de la filière « lait local », (ii) de mettre en œuvre les modèles socio-économiques de production, de collecte, de transformation et de commercialisation qualitative du « lait local »

Cinq activités majeures ont été réalisées en 2020 (i) l’identification des acteurs de la filière laitière ; (ii) le financement du voyage de 15 acteurs au Mali pour un échange d’expériences avec leurs homologues maliens ; (iii) la sensibilisation et l’accompagnement des acteurs pour la mise en place des coopératives.

Les acteurs de la filière laitières ont mis en place 5 coopératives sous la houlette du projet dont une coopérative des revendeuses et transformatrices de lait, une coopérative de collecteurs et 3 coopératives de producteurs. Le renforcement des capacités des acteurs a permis à travers les organisations, un changement positif et une prise de conscience de rôle de l’hygiène et de la qualité dans l’amélioration de la production et des revenus des acteurs. Cependant, ces changements ont créé à travers les « noyaux laitiers », « le système de collecte », « l’unité de pasteurisation » et « les kiosques à lait » des perturbations dans l’environnement dont les contraintes sont discutées avec tous les acteurs afin d’apporter des ajustements. 

Séance de formation à la création d’une coopérative


Séance de production de blocs nutritionnels « Pierres à lécher »


Kiosque pour la vente du lait local