IMG_4235.JPG

Mardi 24 mai 2022 - Paulé- Oula - Région de Taï 

Les enfants de la localité Paulé-Oula se souviendront longtemps de cette journée du mardi 24 mai 2022. 

En effet, c’est ce village situé dans la région de Taï qui a accueilli l’Edition 2022 de la journée de l’Hippopotame pygmée, initiée par le programme de Conservation de l’hippopotame pygmée en Côte d’Ivoire. Ce programme est né d’un projet collaboratif entre le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS) et IBREAM (Institute for Breeding Rare and Endangered African Mammals) et les chefs de projets sont le Prof. Inza Koné, le Dr. Karim Ouattara, enseignant-chercheur à l’UFHB et chef du groupe de recherche sur la Conservation et la Valorisation des Ressources Naturelles (CVRN) au Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire et Dr Monique Paris, outre ceux-ci, l’équipe comprend le Dr. Elie BOGUI Bandama, coordonnateur, Enseignant chercheur à l’Université de Man et Chargé de Communication du groupe CVRN et M. DIGBEU Hermann, doctorant du Projet Hippo Taï. Ils ont su faire preuve de créativité pour rassembler enfants et adultes autour de la protection de cet animal en danger. L'hippopotame pygmée (Choeropsis liberiensis) (Morton, 1849) est une espèce rare et en voie de disparition (UICN, 2007) dont l’habitat est limité à la Haute Forêt guinéenne de l'Afrique occidentale. Cet habitat a été fortement réduit par la déforestation massive et l’agriculture ainsi que l’exploitation minière illégale. Cet animal forestier craintif vit dans une zone de 5.000 km ² en Afrique occidentale, avec le Parc national de Taï, en Côte d'Ivoire comme dernier véritable bastion en milieu naturel. Moins de 3000 individus ont été recensés en 1994, mais étant donné les pressions actuelles, leur nombre est susceptible d'être beaucoup plus faible. Le risque d'extinction est grand et il y a un manque de capacité et de stratégie de conservation coordonnée. Au travers d’activités de sensibilisation avec les établissements scolaires, il s’agit de susciter l’adhésion des communautés locales, et surtout des enfants qui se forment eux-mêmes mais aussi sensibilisent leurs parents sur la forêt, les animaux qui y vivent et le rôle vital qu'ils jouent pour l'avenir de la communauté locale, avec un accent particulier sur l'hippopotame pygmée.

L’édition 2022 a été possible, grâce et en collaboration avec :
- L’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) notamment la direction du Sud-Ouest en charge du Parc National de Taï ;
- l’Inspection de l’Enseignement primaire de Taï ;
- Et le Zoo de Mulhouse, donateur principal, qui sur ce projet a mis en place un partenariat avec la Réserve zoologique de Calviac et Bioparc Conservation.

A en juger par l’engouement autour de cette journée et la très forte affluence avec plus de 300 enfants présents qui scandaient lors du défilé « Hippo ! Il faut les protéger ! »,on peut dire que le pari est gagné. Des activités diverses et variées se sont succédées au cours de cette journée : un concours « Génies en herbe ! », un concours de danse, un match de football pour les garçons, un match de handball féminin et un concours de dessin. Les enfants se sont dévoués, surpassés et surtout se sont beaucoup amusés tout en apprenant sur l’hippopotame pygmée, son mode de vie, les dangers qui le menace et la nécessité de le protéger. La sensibilisation est bien passée et L’hippopotame pygmée a gagné des ambassadeurs et des défenseurs.

La dernière édition de la journée Hippopotame pygmée a eu lieu en 2018 dans la localité de PONAN. L’équipe du programme espère, surtout au vu de cette édition 2022, que la prochaine se tiendra en 2023 !


AK/Celcom