IMG_6467.JPG

La journée du 17 Octobre 2022 au CSRS a été ROSE en sensibilisation et en dépistage grâce à la bonne volonté du Comité de Direction et à la collaboration de la cellule genre de ladite institution. 

Cette journée a débuté par une allocution du premier responsable de l’Institution, Prof. Inza KONE, qui avait à ses côtés la DAF, Mme Khady SALL.

Pour le DG, cette initiative de la cellule genre est à saluer et s’inscrit parfaitement dans la stratégie de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), d’où sa pérennisation. Il a donc félicité la cellule pour cette mobilisation et encouragé les femmes du CSRS à se faire dépister.

En effet, réaliser des dépistages au moins deux fois par an, pratiquer l’allaitement maternel exclusif à l’accouchement, faire des autopalpations tous les mois précisément 10 jours après les menstrues, réduire sa consommation d’alcool et de tabac, pratiquer une activité sportive régulière sont entre autres des habitudes de vie que chaque femme doit avoir selon la conférencière du jour, Dr Georgina ANGOA, Médecin épidémiologiste et Attachée de Recherches cliniques et épidémiologiques au CSRS.

 

Pour la série des questions réponses, ce sont les Docteurs Koffi Oupo Marcelle et Zo N’Guessan Sandrine, invitées du jour et toutes deux médecins cliniciens, qui ont éclairé la lanterne des convives. Elles les ont surtout invités au sortir de cette conférence, à être des porte-voix et des ambassadrices dans cette lutte contre le cancer en bannissant tous les préjugés autour de cette maladie qui freinent la sensibilisation, premier remède au cancer.

« Le cancer tue et cette journée a été initié dans le but de participer à la lutte contre le cancer dans le milieu de la recherche, faire une sensibilisation sur les dangers lié au cancer auprès des hommes et des femmes du CSRS, faire le dépistage, mais aussi apprécier les gestes d'autopalpation. Car la prise en compte d'un cancer détecté plus tôt permet de réduire les décès » a affirmé Dr Estelle KABRAN, Responsable de la cellule genre du CSRS. 

Ensuite, toujours en compagnie des cliniciennes, place a été faite à des séances de dépistage du cancer du sein où femmes et hommes du CSRS se sont faits dépistés et ont appris l’autopalpation des seins. Ce fut une journée pleine d’enseignement !

 

En Côte d’Ivoire, plus de 1000 femmes meurent du cancer du sein chaque année (OMS).

Octobre rose tire son origine d’une campagne lancée par l’American Cancer Society et la compagnie Imperial Chemical Industrie, aux États-Unis en 1985. Leur objectif était la promotion de la mammographie et la sensibilisation au dépistage du cancer du sein. 

 

N.S/Celcom