PASRES
  • PASRESBâtiment principal du Centre Suisse, qui accueille le Sécrétariat Exécutif du PASRES depuis 2007.
  • PASRESContribuer à l'émergence d'un Fonds National pour la Science, la Technologie et l'Innovation (FONSTI) en Côte d'Ivoire.
  • PASRESFinancer des projets de recherche dans divers domaines scientifiques.
  • PASRESPromouvoir le renforcement des capacités des chercheurs.
  • PASRESFaciliter les échanges Sud/Sud et Nord/Sud.
  • PASRESHommage au Professeur TANNER lors de la célébration du partenariat scientifique ivoiro-suisse.
  • PASRESPromouvoir les résultats de recherche des structures de recherche par des appuis multiformes.
  • PASRESLancement du prix PASRES du jeune chercheur en parasitologie.
  • PASRESLe PASRES vous souhaite une Bonne et Heureuse année 2017.
PASRES1 PASRES2 PASRES3 PASRES4 PASRES5 PASRES6 PASRES7 PASRES8 PASRES9
css slider by WOWSlider.com v5.5

ACTUALITÉS :
Article Image
Posté le : 17/10/2017

LANCEMENT DE LA 2ème SESSION 2017 DE L’AVIS D’APPEL A PROJETS DU PASRES


Le PASRES est un Programme Ivoiro-suisse de soutien à la recherche mis en place le 15 juin 2017. De sa création à ce jour, le PASRES a financé 185 projets de recherche et alloué des bourses à un nombre important d’Enseignants-Chercheurs, de Chercheurs et de Doctorants des Universités et centres de recherche de la Côte d’Ivoire.

Ce mardi 17 octobre 2017, le PASRES a organisé un Point de Presse dans le cadre du lancement de la 2ème session 2017 de l’avis d’appel à projets.

En effet depuis le 8 décembre 2016, le PASRES lance dorénavant deux sessions d’appel à projets par an. La 1ère est une session ordinaire ouverte à tous les domaines couverts par le financement du PASRES et la 2ème session, est une session thématique portant sur un sujet précis d’intérêt national en relation avec les préoccupations de développement du pays et les conditions de vie des populations : cette session porte sur le Vivrier.

 Le Docteur SANGARÉ Yaya, Secrétaire Exécutif du PASRES, lors de son intervention à ce Point de Presse, est parti d’un constat selon lequel l’économie de la plupart des pays de l’Afrique de l’ouest repose sur l’agriculture qui assure 30 à 50 % du PIB desdits pays.

 Dans le contexte ivoirien, le secteur du vivrier occupe 85% de la population agricole avec une contribution estimée à plus de 800 000 000 de FCFA.

La question de disponibilité des produits vivriers s’avère donc être une question d’intérêt national, une question stratégique et même vitale pour les populations ivoiriennes.

Or, ces dernières années, dans notre pays, les populations ont été confrontées à des crises alimentaires récurrentes essentiellement liée à la pénurie des produits vivriers sur nos marchés.

Ces pénuries répétées sont en grande partie imputables au fait que les produits vivriers sont des denrées périssables et que leur mode de conservation pose problème.

En effet, les productions agricoles sont variées et saisonnières. Très abondantes à certaines périodes de l’année, elles subissent des pertes post-récolte variant de 25% à 40% en raison de leur caractère périssable. En outre, ces productions subissent des dépréciations au niveau de leur qualité nutritionnelle et de leur valeur marchande.

De ce qui précède, il est évident que l’utilisation de technologies appropriées de conservation et de transformation peut permettre de préserver les propriétés de conservation et de transformation peut permettre de préserver les propriétés nutritionnelles et technologiques des productions vivrières sur des périodes plus longues. Ces technologies peuvent également contribuer à la création de valeur ajoutée sur des produits généralement exportées à l’état brut.

Les chercheurs peuvent aider à trouver des solutions innovantes susceptibles de contribuer à assurer la disponibilité, la qualité des produits vivriers, d’aider à mettre au point des technologies de transformation, de récolte et de stockage, et des méthodes de conditionnement et de commercialisation efficaces.


Lire l'integralite



Article Image
Posté le : 20/09/2017

CÉRÉMONIE DE PROCLAMATION DES RÉSULTATS DE LA 1ère SESSION 2017 DU PASRES


Le Programme d’Appui Stratégique à la Recherche Scientifique en Côte-d’Ivoire(PASRES) a rendu public, la liste des lauréats de 1ere session d’appel à Projet 2017, le 20 septembre au Centre Suisse de Recherche Scientifique.

Au terme de l’appel à projets pour la première session 2017, 104 requêtes de financement ont été reçues au Secrétariat Exécutif du PASRES.

Sur ces 104 requêtes, 101 ont été retenues pour évaluation scientifique, après validation de leur conformité administrative.

Sur la base de l’avis d’éligibilité du Conseil Scientifique en sa 26ème session du 23 Mai 2017 et de la décision de financement N° 004/2017 du Comité de Pilotage du PASRES du 20 juillet 2017 approuvant les conclusions des évaluations du CS et conformément aux conclusions de la séance de redimensionnement budgétaire du 27 Juillet 2017, sont déclarés lauréats de la 1ère session 2017 du PASRES, les candidats suivants :

  1. M. Tiémoko TOURE DRO
  2. M. KABLAN Ahmont Landry
  3. M. KOBI Assewe Narcisse
  4. M. YRO Aubin
  5. M. SIDIBE Ousmane
  6.  Mlle PITTA Badjo Mireille Stéphanie
  7.  Mme AKE-BOGNI Grace Rebecca
  8.  Dr AMALAMAN Djédou Martin
  9.  Mlle GOORE Lou Binhue Juliana Flore
  10.  Dr TUO Karim


Lire l'integralite



Article Image
Posté le : 30/06/2017

séances d’évaluation de M. Kouassi Armand et du Dr ABOUA Rose


Compte rendu de la séance d’évaluation de M. Kouassi Armand

Le mercredi 28 juin 2017, de 10 h à 11 h, a eu lieu au CSRS, la séance d’évaluation de M. KOUASSI Armand, lauréat de la 2ème session 2014 du PASRES. Le thème de son projet est le suivant : « Service de santé et recours aux soins dans la ville de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire : approche géographique des déterminants ».

  Les résultats attendus ce projet étaient les suivants :

·         Les niveaux de recours aux services de santé ainsi que les inégalités d'accès aux soins dans la ville de Yamoussoukro sont mis en évidence par des indicateurs sanitaires de morbidité diagnostiquée et rapportée;

      ·         Les facteurs clés qui déterminent le recours aux soins et l’utilisation des services de santé dans l’espace urbain sont identifiés chez la population infanto-juvénule ;

      ·         L’impact de l’organisation du système de santé sur les recours aux soins et la fréquentation des services de santé est connu ;

      ·         Des leviers et stratégies pour l’amélioration de la qualité de l’offre de soins et la performance du système de santé sont proposés.

 Au terme de cette séance d’évaluation, le Conseil Scientifique a décidé de la poursuite des décaissements du lauréat au regard de la pertinence des résultats présentés par le lauréat.

Compte rendu de la séance d’évaluation du Dr ABOUA Rose

Le mercredi 28 juin 2017, de 11 h à 12 h, a eu lieu au CSRS, la séance d’évaluation du Dr ABOUA Rose, lauréate de la 2ème session 2014 du PASRES. Ce projet portait sur le thème suivant : « Suivi et écologie de la faune piscicole et de la qualité des eaux du Parc National de Taï ».

Les résultats attendus de ce projet sont les suivants :

-Analyse biotypologique (composante morphométrique, composante thermique, composante physico-chimique) ;

 

- Évaluation du peuplement (richesse spécifique, densité piscicole, biomasse piscicole, relation taille-poids) ;

 

- Guildes écologiques des poissons (guilde trophique, guilde habitat, guilde tolérance) ;

 

- Indice d’Intégrité Biotique Poisson (IIBP) (création d'un système de référence.

 


Lire l'integralite